Mes interventions

28 juin 2018

Faut-il mettre des limites éthiques à l’IA ?

_____________________

14 juin 2018

RESUME

« J’interagis, donc je suis – Pour une approche systémique, prospective et altruiste »

Toute conscience se construit dans la relation entre un sujet observant (« interagissant ») et un objet observé (« interagi »).

La capacité d’ouverture aux autres et au monde, dans l’interaction, est de loin la condition première de toute adaptation. D’une phrase, « nous sommes les liens que nous tissons avec les autres », Albert Jacquard nous rappelle que l’Homme, n’est rien d’autre, de manière ontologique, que le produit complexe des relations auxquelles il participe, et que l’altérité est consubstantielle de l’idée que l’environnement et les autres font partie intégrante, de manière essentielle, de nous-même.

Comment interagissons-nous ? En multipliant, tout du long de notre existence et d’âge en âge, les pas de côté, les pas dans le temps, les pas en avant.

Les pas de côtés nous offrent l’occasion d’appréhender, dans l’interaction et la confrontation avec le monde, dans la découverte concrète des interdépendances, dans l’exploration de la relation entre intérieur et extérieur, le pouvoir tant d’intelligibilité que clinique du concept de système, en tant qu’articulation entre organisation, stratégie et vision du monde.

Les pas dans le temps sont prétextes, dans l’interaction avec le temps comme surgissement d’opportunités, de multiplier les expériences de la pensée, de faire de la prospective et de l’utopie des méthodes pour faire naître le désir du monde qui vient, faire aimer l’avenir avec pragmatisme, et donner à chacun le goût et le pouvoir de sa propre liberté.

Les pas en avant nous rendent à notre humanité, dans l’interaction avec les autres, en allant à leur rencontre, en cultivant l’empathie et la compassion (« comprendre ce que ressent l’autre ET agir pour l’Autre » Zona Zarić) comme vertus. Ils nous confortent dans l’idée que l’altruisme est la seule voie humainement et politiquement raisonnable pour s’engager, avec confiance et courage, vers l’avenir.

Cette « face cachée de la complexité » sera l’occasion de faire le récit, parmi bien d’autres possibles, de ces quelques pas de côté, pas dans le temps, pas en avant

Bernard GEORGES – Face cachée de la complexité – Journée de la pensée complexe – Chaire Edgar Morin de la Complexité de l’Essec

_____________________

17 mai 2018

Chaire de Philosophie à l’hôpital, Séminaire Soin et Compassion, Hôtel Dieu Paris 

Bernard Georges – Intelligence artificielle : de l’empathie à l’altruisme

_____________________

12 avril 2018

International Coach Federation France 

Comment relier les intelligences émotionnelle et artificielle pour préserver l’Humain dans les organisations ? au #ForumPrintempsICF2018 Regards croisés avec Aude Vinzerich, Isabelle Galy, Bernard Georges, Pascale Maginot 

_____________________

15 mars 2018

 

 

 

 

6ème Forum Européen de Lutte contre la Fraude – Maison de la Chimie

Bernard Georges : « Comment caractériser et distinguer connaissance, intelligence et conscience artificielles ? »

_____________________

30 janvier 2018

3e Congrès des DSI – Pré Catelan – Paris

_____________________

12 octobre 2018

34e Congrès HR – Pré Catelan – Paris

Bernard Georges : IA, big data et analytics, deep learning … : préciser le vocabulaire pour mieux anticiper et se préparer aux impacts des nouvelles technologies

  • Distinguer les systèmes de connaissance des systèmes d’intelligence et de conscience artificielles
  • De l’intelligence artificielle à l’empathie artificielle

_____________________

7 juin 2017

FORBES – AI Paris : Comment L’Intelligence Artificielle Fait Son Entrée En Entreprise

Bernard Georges, responsable prospective stratégique à la Société Générale : « … réorienter les agences physiques sur des activités à plus forte valeur ajoutée pour les clients … »

En savoir plus …

_____________________

6 juin 2017 

Table ronde AI PARIS 2017 : entre réflexion et production de l’Intelligence Artificielle

Entre la réflexion et la production de l’IA : quelles étapes pour arriver à la réalisation des projets

  • Comment conduire le changement, intégrer l’IA dans l’organisation ?
  • Quelles compétences, fonctions recruter ou former pour mener un projet d’intelligence artificielle, faut-il embaucher un Chief AI Officer ?
  • Du Lab aux métiers : comment passer de la recherche à l’opérationnel ?
  • Quelle place pour les plateformes API ?
  • Quel calendrier de déploiement ?

Table ronde animée par Enguérand RENAULT – Rédacteur en chef médias et technologies – LE FIGARO

Avec :

Bernard GEORGES – Responsable de la Prospective Stratégique, Direction des Ressources et de l’Innovation – SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

Fabrice OTAÑO – SVP, Chief Data Officer – GROUPE ACCORHOTELS

Julien-Henri MAURICE – Chief Marketing & Digital Officer – BAZARCHIC

Intégralité :
Table ronde AI PARIS

Extraits :
1. Intelligence Artificielle : conduire le changement
Conduire le changement 

2. Faire comprendre ce qu’implique l’IA du point de vue des métiers
Faire comprendre ce qu’implique l’intelligence artificielle 

3. L’Intelligence Artificielle et la question de l’emploi
L’intelligence artificielle et l’emploi 

4. Expérimenter des interactions empathiques entre agents intelligents
Expérimenter des interactions empathiques 

5. « Pour développer des solutions d’IA, il faut expérimenter »
Pour développer l’intelligence artificielle, il faut expérimenter 

 

_____________________

2 mars 2016

2016-04-26-04.44.02.jpg.jpeg

La transformation digitale se mène d’abord se mène d’abord à l’intérieur

Conférence sur l’Intelligence artificielle : … Bernard Georges, prospectiviste chargé de secouer l’institution et de penser en rupture …

En savoir plus …

_____________________

1 mars 2016

gem.png

 

img_20160302_112108.jpg

Qu’est-ce que l’Intelligence Artificielle ?

Bernard Georges intervient lors du débat

En savoir plus …

_____________________

3 décembre 2015

repensons_la_banque_digitale_banner.jpg

Bernard Georges, responsable de la maîtrise d’ouvrage stratégique sur les activités de marchés, au sein de Société Générale CIB, intervient lors de l’événement Repensons la Banque Digitale organisé le 3 décembre 2015 dans les locaux de CSC

wp-1467904481651.jpg

0.jpg

Voir les 2 vidéos :

Digital = Numérique + Relationnel

Bientôt des systèmes d’information empathiques