Série 3

Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ (Antoine de Saint-Exupéry)

Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards, ni patience (René Char)

Nos vies commencent à prendre fin le jour où nous devenons silencieux à propos des choses qui comptent (Martin Luther King)

Certains hommes ne créent aucune frontière à leurs rêves; cela s’appelle la liberté (Michel Bouthot)

Il faut insérer les connaissances partielles et locales dans le global, sans oublier les actions du global sur le partiel et le local (Edgar Morin)

Ce sont de mauvais témoins pour les hommes que les yeux et les oreilles quand ils ont des âmes barbares (Héraclite)

Tout le visible tient à l’invisible, l’audible à l’inaudible, le tangible à l’intangible et peut-être le pensable à l’impensable (Edgar Morin)

L’obscurité ne chasse pas l’obscurité, seule la lumière peut le faire (Martin Luther King)

L’humanisme n’est pas seulement solidarité humaine, c’est aussi le sentiment d’être à l’intérieur de l’aventure incroyable de l’humanité (Edgar Morin)

On croit que, lorsqu’une chose finit, une autre recommence tout de suite. Non. Entre les deux, c’est la pagaille (Marguerite Duras)

Le « made in France », ce n’est pas la tradition ou le vintage, c’est la vertu pionnière (Cynthia Fleury)

Si on habite près d’une gare, on se sent de passage, rien n’est jamais définitif, et un jour ou l’autre, on monte dans un train (Patrick Modiano)

Pour mettre un terme définitif aux guerres, la seule issue est de développer l’art de la rencontre (Albert Jacquard)

L’aléa possède la puissance de destruction mais il a aussi la forme en lui du sursaut (Bruno Pinchard)

Il meurt lentement celui qui ne voyage pas, ne lit pas, n’écoute pas de la musique, ne sait pas rire de lui-même (Pablo Neruda)

Celui qui n’a rien fait n’est personne (Jean-Paul Sartre)

La vérité n’est pas dans un seul rêve mais dans beaucoup de rêves (Jean-Paul Sartre)

Le rationnel, c’est toujours la rationalité d’un irrationnel (Gilles Deleuze)

Quoi que l’on fasse nous sommes embarqués. Autant monter sur le pont pour profiter des étoiles et des aubes naissantes (M-F Capelle)

You never change things by fighting the existing reality, but by building a new model that makes the existing model obsolete (Richard Buckminster Fuller)

Le texte dont on tombe amoureux est celui dans lequel on ne cesse d’apprendre ce qu’on savait déjà (Vincent Descombes)

L’actualité n’est pas forcément une bonne approche de la réalité de la société… il faut avoir un peu de recul (Michel Serres)

On assiste effectivement, à un grand mouvement général, de pertes d’autorités, de pertes de références (Nicolas Truong) 

La référence qui est fixe, devient complètement mobile. C’est ce qui nous arrive socialement aujourd’hui (Michel Serres) 

On a moins besoin de l’abstrait et de plus en plus besoin d’un concret qui habille l’abstrait (Michel Serres)

Les catégories ont explosé, il n’y a plus les sachants d’un côté et les hommes de la rue de l’autre. C’est du passé (Michel Serres)

Nos appartenances sont en train de se défaire. Tout le monde plus ou moins est à la recherche de nouvelles appartenances (Michel Serres)

On peut aisément pardonner à l’enfant qui a peur de l’obscurité. La vraie tragédie de la vie, c’est lorsque les hommes ont peur de la lumière (Platon)

Les producteurs parlent d’industrie cinématographique. Les réalisateurs parlent d’art cinématographique (Edgar Morin)

Les généraux sauveurs dans les situations qui allaient au désastre avaient pris le contre-pied des idées généralement admises (W.D. Hanson, cité par Edgar Morin)

Toute impulsion vigoureuse s’exerçant sur une communauté se change et se pervertit au fur et à mesure que le temps passe (Winston Churchill, cité par Edgar Morin)

Le continu et le discontinu sont inséparables (Edgar Morin)

L’injection de l’incertitude dans la connaissance ne dissout pas la connaissance, elle la complexifie (Edgar Morin)

La beauté doit aider à vivre (Elisabeth Toulet, citée par Edgar Morin)

Avec le temps, l’impossible devient possible, le possible probable et le probable virtuellement certain (George Wald)

Tout dirigeant est responsable de ce qu’il choisit d’ignorer (Jean-François Pépin)

C’est l’accident qui fait l’artiste (Jean Grenier)

Disons à nos enfants qu’ils arrivent sur terre quasiment au début d’une histoire et non pas à sa fin désenchantée (Ariane Mnouchkine)

Le théâtre comme laboratoire des conduites humaines, pour conserver, expérimenter les gestes et façons de dire, pour que change l’homme (AV)

Le théâtre comme champ de forces, où se joue toute l’histoire de la société, comme modèle à la vie des gens (Antoine Vitez)

L’obscurité ne doit jamais être une raison de ne pas croire à la lumière (Socrate)

Les balançoires les plus solides sont celles qui sont accrochées aux étoiles (proverbe arabe)

Le devenir n’est pas devenir de l’être individué, mais devenir d’individuation de l’être (Gilbert Simondon)

La question est de savoir si l’acte de penser finira par s’intégrer dans l’engrenage du traitement de l’information (Martin Heidegger)

Programmer les ordinateurs pour penser comme l’homme, de façon systématique, inductive, heuristique, générant erreurs et solutions (Herbert A. Simon)

Qui pense profondément doit errer grandement (Martin Heidegger)

L’erreur constitue non pas l’oubli ou le retard d’une vérité, mais la dimension propre à la vie des hommes (Michel Foucault)

A la limite, la vie, c’est ce qui est capable d’erreurs (Michel Foucault)

Les erreurs de la conscience doivent précéder ses essais, puisqu’elles en constituent la cause motrice (Raymond Ruyer)

Il y a usage lorsqu’il y a transgression de la règle (Bernard Stiegler)

Il n’y a pas de honte à préférer le bonheur (Albert Camus)

L’histoire est du vrai qui se déforme, la légende du faux qui s’incarne (Jean Cocteau)

La pire des erreurs est de ne rien faire lorsque vous ne pouvez que faire peu. Faites ce que vous pouvez (Sydney Smith)

Toute âme qui s’élève élève le monde (Mahatma Gandhi)

Imaginer c’est hausser le réel d’un ton (Gaston Bachelard)

L’Homme connaît le monde non par ce qu’il y dérobe, mais par ce qu’il y ajoute : lui-même (Paul Claudel)

L’imperfection, l’ambiguïté, l’opacité et l’occasion d’erreurs sont autant d’éléments constitutifs de la liberté de l’homme (Evgeny Morozov, cité par Edgar Morin)

Nous sommes ce que nous recevons (Jacques Attali)

Ils ont essayé de nous enterrer. Ils ne savaient pas que nous étions des graines (proverbe mexicain)

L’existence au sens moderne, c’est le mouvement par lequel l’homme est au monde, s’engage dans une situation physique et sociale qui devient son point de vue sur le monde (Merleau-Ponty)

C’est seulement la théorie qui décide de ce qui peut être observé (Albert Einstein)

Ah ! si je connaissais un homme capable d’oublier le langage, pour avoir à qui parler ! (Tchouang Tseu)

Le réel quelquefois désaltère l’espérance. C’est pourquoi contre toute attente, l’espérance survit (René Char)

Mettre la réalité sur un autre plan c’est la dépasser. Il faut donc soulever la réalité afin de pouvoir la franchir (René Char)

Le diable rit parce que le monde n’a aucun sens, les anges rient de la simple joie d’exister (d’après Juan Carlos Mendez Guidez, cité par Edgar Morin)

J’ai beau faire, tout m’intéresse (Paul Valery, cité par Edgar Morin)

Who is not busy borning is busy dying – Qui n’est pas occupé à naître est occupé à mourir (Bob Dylan, cité par Edgar Morin)

La beauté sera convulsive ou ne sera pas (André Breton)

Les idées naissent douces et vieillissent féroces (Jorge Luis Borges) 

On saisit le monde qui pointe dans une brume entre le passé qui n’en finit pas de mourir et le futur qui n’en finit pas d’arriver (Gilles Deleuze)

Et ceux qui dansaient furent considérés comme fous par ceux qui ne pouvaient entendre la musique (Friedrich Nietzsche)

Seules les pensées qui nous viennent en marchant ont de la valeur (Friedrich Nietzsche)

Tu prends un architecte pour construire ta maison ? Pourquoi n’en prends-tu pas un aussi pour concevoir un système complexe ? (Daniel Krob)

Regarder c’est oublier le nom des choses que l’on voit (Paul Valery)

Ivresse de renommer les choses comme au premier matin du monde (François Cheng)

Tout ce que nous avons porte les stigmates du trop ou du pas assez (Kostas Axelos, cité par Edgar Morin)

L’homme est insensé. Il vénère un Dieu invisible et massacre une Nature visible. Or cette Nature est ce Dieu qu’il vénère ! (Hubert Reeves, cité par Edgar Morin)

La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent (Albert Camus)

Toute observation a un point aveugle (Heinz von Foerster, cité par Edgar Morin)

Maintenir le cours des choses jusqu’à ce qu’il soit trop tard est la plus grande menace que l’humanité fait peser sur elle-même (André Lebeau, cité par Edgar Morin)

Always choose people that are better than you, that challenge you and are smarter than you. Always be the student (Sandra Bullock)

L’utopie c’est l’avenir qui s’efforce de naître, la routine c’est le passé qui s’obstine à vivre (Victor Hugo)

A calm mind makes us relaxed, improves our health and makes for happier families and communities (Dalaï Lama)

L’amitié est une âme en deux corps (Aristote)

On ne consent pas à ramer quand une force intérieure nous pousse à voler (Helen Keller)

Qu’est-ce qui fait société ? On ne partage que ce qui nous dépasse (Régis Debray)

Là où ton talent rencontre les aspirations du monde, là réside ta vocation (Aristote)

La science-fiction d’aujourd’hui est souvent la réalité de demain (Stephen Hawking)

Ne vous laissez pas désenchanter, ne laissez pas le sarcasme gagner. L’utopie ce n’est pas l’irréalisable, c’est l’irréalisé (Ariane Mnouchkine)

Celui qui rêve ne reste jamais sur place (Ernst Bloch)

Quand une multitude de gens dans une multitude de lieux changent une multitude de petites choses, ils changent la face du monde (Erich Fried)

Pas une carte au monde n’est digne d’un regard si le pays de l’utopie n’y figure pas (Oscar Wilde)

Le génie, c’est le bon sens appliqué aux idées nouvelles (Madame de Staël)

Où est la sagesse que nous avons perdu dans la connaissance, où est la connaissance que nous avons perdu dans l’information ? (Thomas Stearns Eliot, cité par Edgar Morin)

Nous avons réussi et nous avons failli exactement pour la même raison : à savoir notre mode de rationalité (Jerzy-Andrzej Wojciechowski, cité par Edgar Morin)

Sans élégance de cœur, il n’y a pas d’élégance (Yves Saint-Laurent)

L’homme porte en lui le mystère de la vie qui porte en elle le mystère du monde (Edgar Morin)

Les amis à l’esprit et au coeur nobles et généreux illuminent ma vie (Edgar Morin)

Solitude : une personne de 75 ans sur quatre qui n’a plus aucun contact avec personne, ni ami, ni famille, ni voisins (Jean-Marc Dupuis, cité par Edgar Morin)

Il ne t’aime pas Ö vérité celui qui ne doute jamais (Miguel de Unamuno, cité par Edgar Morin)

Désormais l’irrationalité de la rationalisation, l’incontrôlé du contrôle, l’occultation de la manipulation sont aux centres de commande (Edgar Morin)

Le point d’interrogation est surement la meilleure production du cerveau humain (Irène Léothaud, citée par Edgar Morin)

Nous vivons dans un monde où tout change, y compris la possession et la maîtrise des savoirs. Le pouvoir n’est plus dans la connaissance, voire le secret, de l’information, mais dans son partage (Françoise Mercadal-Delasalles)

Les jeunes gens souffrent moins de leurs fautes que de la prudence des vieillards (Vauvenargues)

We are social animals and it is in our own interest, if we want to live a happy life, to think of the rest of humanity (Dalaï Lama)

L’art est un mensonge qui nous fait saisir la vérité (Pablo Picasso)

On vit de ce que l’on obtient. On construit sa vie sur ce que l’on donne (Winston Churchill)

Tout acte créatif implique un changement de point de vue offrant une perspective nouvelle sur les choses, un décentrement (Alain Berthoz)

Comme vous marchez vite ! J’adore ça : on dirait qu’on va quelque part ! (Simone de Beauvoir)

Une femme qui n’a pas peur des hommes leur fait peur (Simone de Beauvoir)

N’importe qui nous surpasse forcément, d’une manière ou d’une autre (Dalaï Lama)

Si vous pensez être trop petit pour changer quelque chose, dormez avec un moustique, vous verrez lequel empêche l’autre de dormir (Dalaï Lama)

Certains regardent la vase au fond de l’étang, d’autres contemplent la fleur de lotus à la surface de l’eau, il s’agit d’un choix (Dalaï Lama)

Le jeune homme sourira sur la toile autant que celle-ci durera. L’art conserve, c’est la seule chose au monde qui se conserve (Gilles Deleuze)

La philosophie est créatrice ou même révolutionnaire, par nature, en tant qu’elle ne cesse de créer de nouveaux concepts (Gilles Deleuze)

On ne manque que par rapport à un agencement dont on est exclu, on ne désire qu’en fonction d’un agencement où l’on est inclus (Gilles Deleuze)

Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même (Søren Kierkegaard)

Être libre, c’est se débarrasser de ses chaînes, et vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres (Nelson Mandela)

Plus les hommes sont éclaires et plus ils sont libres (Voltaire)

Tackling destructive emotions like anger and hatred entails developing constructive emotions like love and compassion (Dalaï Lama)

On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas ou on va (Christophe Colomb)

Une suite de petites volontés fait un gros résultat (Charles Baudelaire)

L’essentiel, la pointe du diamant en toute chose était souvent un je-ne-sais-quoi, un presque-rien (Vladimir Jankélévitch)

En un mot, la poésie ne peut exister sans émotion, ou si l’on veut, sans un mouvement de l’âme qui règle celui des paroles (Paul Claudel)

Une ligne est un point qui est parti marcher (Paul Klee)

Quand tout semble être contre vous, souvenez-vous que l’avion décolle face au vent, et non avec lui (Henry Ford)

Avant de blesser, considérez l’autre. Avant de détester, Aimez. Avant de mourir, Vivez (William Shakespeare)

Dans une économie numérique où l’enjeu est l’alliance avec la multitude, il faut une résonance entre entreprises et utilisateurs (Nicolas Colin)

All things are subject to interpretation whichever interpretation prevails at a given time is a function of power and not truth (Friedrich Nietzsche)

La connaissance, c’est avoir la bonne réponse. L’intelligence, c’est avoir la bonne question (Bernard Georges)

(Il n’est) science si ardue que de bien savoir vivre cette vie (Michel de Montaigne, cité par Edgar Morin)

La vengeance fait du bien en faisant du mal. La magnanimité fait du bien en faisant du bien (Edgar Morin)

Partout on enseigne des connaissances, nulle part on n’enseigne ce qu’est la connaissance (Edgar Morin)

Le possible est un oiseau mystérieux toujours planant au dessus de l’homme (Victor Hugo (93), cité par Edgar Morin)

L’être humain est plastique, pas flexible (Catherine Malabou)

L’homme ‘est’ pour autant qu’il habite (Martin Heidegger)

Les gens n’achètent pas ce que vous faites, mais pourquoi vous le faites (Simon Sinek)

Qu’est-ce que la poésie ? Une pensée dans une image (Johann Wolfgang von Goethe)

Il faut avoir une musique en soi pour faire danser le monde (Friedrich Nietzsche)

Ecrire est une manière d’apaiser la fièvre du premier matin du monde, qui revient chaque jour (Christian Bobin)

La véritable intimité est celle qui permet de rêver ensemble avec des rêves différents (Jacques Salomé)

Quelle planète allons-nous laisser à nos enfants ? (Hans Jonas) À quels enfants allons-nous laisser le monde ? (Jorge Semprun) Cités par Edgar Morin

Après vous : cette formule de politesse devrait être la plus belle définition de notre civilisation (Emmanuel Levinas)

Lorsque les mots perdent leur sens, les hommes perdent leur liberté (Confucius)

La simplicité que je recherche est tout à côté de la complication et cette frontière est si mince, si fragile (Keato)

L’essentiel dans l’éducation, ce n’est pas la doctrine enseignée, c’est l’éveil (Ernest Renan)

Lorsque le vent souffle fort, certains construisent des murs, d’autres des moulins (vieux proverbe chinois)

Si vous fermez la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors (Rabindranàth Tagore, cité par Catherine Sermet)

Le motif est quelque chose de secondaire, ce que je veux reproduire, c’est ce qu’il y a entre le motif et moi (Claude Monet)

Ce que nous dénommons vérité n’est qu’une élimination d’erreurs (Georges Clemenceau)

A chaque fois que vous vous retrouvez du côté de la majorité, il est temps de faire une pause et de réfléchir (Mark Twain)

Laisser la porte de l’intuition ouverte. Pour que tout circule, entre et sorte, et que se fasse la relation entre les choses (Claudie Gallay)

Si tu veux être un homme, il faut être honnête, un point c’est tout (Sławomir Mrożek)

Le plus grand service que nous rendent les grands artistes, ce n’est pas de nous donner leur vérité, mais la nôtre (Alexandre Vialatte)

Tous les gens comprennent l’utilité de ce qui est utile, mais ils ne peuvent comprendre l’utilité de l’inutile (Zhuang Zi)

Tout ce qui peut s’énoncer est dénué d’importance (Zhou Zuoren)

La simplicité n’a pas besoin d’être simple, mais du complexe resserré et synthétisé (Alfred Jarry)

L’oubli est la condition indispensable de la mémoire (Alfred Jarry)

La plus subtile folie se fait de la plus subtile sagesse (Michel de Montaigne)

Apprendre lance l’errance (Michel Serres)

Soyez vous-même, les autres sont déjà pris (Oscar Wilde)

Être humble, c’est aimer la vérité plus que soi (André Comte-Sponville)

Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

Porter et incarner une vision est une force que donne d’abord la connaissance de l’Histoire et des Hommes (Natacha Polony)

La vie ce n’est pas seulement respirer, c’est aussi avoir le souffle coupé (Alfred Hitchkock)

Il n’y a pas d’intelligence ; on a l’intelligence de ceci, de cela (André Gide)

Se souvenir, c’est ouvrir du futur, ce n’est pas récupérer du passé (Alain Sotto)

L’élégance, c’est quand l’intérieur est aussi beau que l’extérieur (Coco Chanel)

Le capital immatériel a besoin de croître : c’est la solidarité (Edgar Morin)

Lire, c’est la réponse providentielle à ce grand défaut que l’on a tous de n’être que soi (Serge Joncour)

Lire, c’est voir le monde par mille regards, c’est toucher l’autre dans son essentiel secret (Serge Joncour)

Un art qui a de la vie ne reproduit pas le passé ; il le continue (Auguste Rodin)

Une oeuvre d’art n’est lisible que par approfondissements successifs (Friedrich Nietzsche)

C’est par la peau qu’on fera rentrer la métaphysique dans les esprits (Antonin Artaud)

La stratégie vient quand les prévisions ne sont plus possibles (Ludwig Wittgenstein)

Je n’ai pas de talents particuliers. Je suis juste passionnément curieux (Albert Einstein)

Quand un tigre tue un homme, on crie à l’horreur ; quand un homme tue un tigre, on parle de sport (George Bernard Shaw)

Nous ne pouvons imaginer nos vies sans les vies non vécues qu’elles contiennent (Adam Phillips)

L’inclination à trouver que nos actions ont plus de valeur que celles des autres est un invariant psychologique (Laurent Bègue)

L’utopie nous sert à cheminer (Eduardo Galeano, cité par Edgar Morin)

La diversité culturelle est le patrimoine commun de l’humanité. Chaque culture est une porte ouverte sur l’universel (Unesco)

Si la non-violence est la loi de l’humanité, l’avenir appartient aux femmes (Gandhi)

Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours (Gandhi)

La vie est un mystère qu’il faut vivre, et non un problème à résoudre (Gandhi)

L’issue aux conflits réside dans la réhabilitation du féminin, la capacité de faire de la place en soi pour l’autre (Delphine Horvilleur)

On finit par créer un danger, en criant chaque matin qu’il existe. À force de montrer un épouvantail, on crée le monstre réel (Émile Zola)

A quoi aurait servi ma douleur si elle ne me permet pas de comprendre celle de l’autre ? (André Malraux)

Le patriotisme c’est l’amour des siens, le nationalisme c’est la haine des autres (Romain Gary)

On n’habite pas un pays, on habite une langue. Une patrie, c’est cela et rien d’autre (Emil Cioran)

Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine, elle est mortelle (Paulo Coelho)

La pensée me gouverne plus que je ne la gouverne (Michel Serres)

Le plus tragique, cause des tragédies qui ne sont pas le coup du sort, est l’incompréhension d’autrui, liée à celle de soi-même (Edgar Morin)

Prendre du recul pour voir qu’un autre monde est en train de naître. Nous vivons aujourd’hui une confusion entre crise et mutation (René Passet)

Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté (Winston Churchill)

Compassion is a source of happiness, while self-centerdness can lead ultimately to violence (Dalaï Lama)

La vérité de demain se nourrit de l’erreur d’hier (Antoine de Saint-Exupéry)

La haine est mon ennemie, plus que mes ennemis (Romain Rolland, cité par Edgar Morin)

J’essaierai d’établir certaines relations entre le contenu inexprimable de la musique et le contenu inexprimable de la vie (Daniel Barenboim, cité par Edgar Morin)

Pour recevoir une oeuvre d’art, la moitié du travail doit être accomplie par celui qui la reçoit (Ferruccio Busoni, cité par Edgar Morin)

Management is doing things right; leadership is doing the right things (Peter Drucker)

Je me mis enfin à réfléchir, c’est à dire à écouter plus fort (Samuel Beckett)

Se donner du mal pour les petites choses, c’est parvenir aux grandes, avec le temps (Samuel Beckett)

Plonge dans l’étonnement et la stupéfaction sans limites, ainsi tu peux être sans limites, ainsi tu peux être infiniment (Eugène Ionesco)

La Raison c’est la folie du plus fort. La raison du moins fort c’est de la folie (Eugène Ionesco)

Il faut écrire pour soi, c’est ainsi que l’on peut arriver aux autres (Eugène Ionesco)

Warm-heartedness and concern for others’ well-being are a condition for happiness, whether you are religious or not (Dalaï Lama)

Ne doutez pas qu’un petit groupe de citoyens engagés et réfléchis puisse changer le monde. C’est toujours ce qui s’est passé (Margaret Mead)

L’intuition est à la raison ce que la conscience est à la vertu. Là où le raisonnement s’arrête, l’intuition continue (Victor Hugo)

Be less curious about people, but more curious about ideas (Marie Curie)

Tout est séparé et compartimenté dans notre société, ses administrations, nos problèmes. Aurons-nous un jour la reliance ? Elle serait relance (Edgar Morin)

Dire au peintre qu’il faut prendre la nature comme elle est, vaut de dire au virtuose qu’il peut s’asseoir sur le piano (Stéphane Mallarmé)

La musique, c’est du bruit qui pense (Victor Hugo)

Devine, si tu peux ; et choisis, si tu l’oses (Pierre Corneille)

Je pense que les cyberpessimistes sont des gens sans imagination (Ethan Zuckerman)

The single biggest problem in communication is the illusion that it has taken place (George Bernard Shaw, cité par Tania de Jong)

La nature est structurée comme un langage (Hubert Reeves, cité par Jean-Claude Heudin)

Le faux est plus simple que le vrai (Paul Valéry)

On doit échapper à l’alternative du dehors et du dedans : il faut être aux frontières. La critique, c’est l’analyse des limites (Michel Foucault)

Il y a plus qu’une accélération du temps, il y a une densification du temps (Joël de Rosnay)

La technologie ne crée pas de lien social, mais on peut se la réappropier pour créer du lien social (Joël de Rosnay)

La liberté d’opinion est une farce si l’information sur les faits n’est pas garantie (Hannah Arendt)

It’s not water but people, who make the difference between a desert and a garden (Vegas proverb)

Il faut des fous pour innover et des sages pour se protéger du tumulte (Adrien Aumont)

Le drame tient de la tragédie par la peinture des passions, et de la comédie par la peinture des caractères (Victor Hugo)

La liberté a une sagesse qui lui est propre, et sans laquelle elle n’est pas complète (Victor Hugo)

Chacun dit quelque chose de vrai et cela fausse tout (Edgar Morin)

Que de difficultés et de facilités me retardent … (Edgar Morin)

La beauté n’apparaît qu’à celui qui la cherche avec amour (Mille et une nuits, cité par Edgar Morin)

Il est irrationnel d’imaginer que les humains soient rationnels (Edgar Morin)

On ne peut enseigner un autre mode de penser qu’à ceux qui aspirent à penser autrement (Edgar Morin)

Ils ne savent pas que les créateurs et inventeurs sont parmi les marginaux, les déviant, les dissidents (Edgar Morin)

L’esprit d’observation et l’esprit de système doivent coopérer et se combattre l’un l’autre (Edgar Morin)

Mon rôle est d’être contre-cyclique, c’est quand tout le monde est d’accord qu’il faut commencer à se poser des questions (André Schiffrin)

Les idées sont faites pour essaimer, résonner et faire raisonner (Véronique Anger-de-Friberg)

Success is not final, failure is not fatal: it is the courage to continue that counts (Winston Churchill)

N’ayons pas peur de parler d’utopie : l’utopie, c’est les hommes qui prennent en main leur destin (Thomas More)

L’analphabète n’est pas celui qui ne sait ni lire, ni écrire, mais celui qui ne sait pas apprendre, désapprendre et réapprendre (Alvin Toffler)

On n’a pas le temps de s’adapter aux innovations foudroyantes. Les stratégies audacieuses sont le seul moyen de faire face (Harvard Business Review)

Vos actifs immatériels sont ce que vous possédez de plus précieux, et peut-être les seuls que vous devrez garder (Harvard Business Review)

You never change things by fighting the existing reality, but by building a new model that makes the existing model obsolete (Richard Buckminster Fuller)

Vu du dehors, tout système paraît la prison de l’esprit ; vu au dedans, c’est un monde (Victor Hugo)

Pour comprendre un système, il faut s’en extraire (Bernard Werber)

Europe : décomposition ou métamorphose ! (Edgar Morin)

RT @edgarmorinparis: who is not busy borning is busy dying Bob Dylan (qui n’est pas occupé à naître est occupé à mourir)

La pire des erreurs est de ne rien faire lorsque vous ne pouvez que faire peu. Faites ce que vous pouvez (Sydney Smith)

Nous pénétrons dans un monde immatériel où savoir et innovation sont au cœur de la croissance et du développement économique (Jean-Pierre Bouchez)

I often tease young people about their concern for how they look; more important is inner beauty – compassion, affection and respect (Dalaï Lama)

An idea that is not dangerous is unworthy of being called an idea at all (Oscar Wilde)

The biggest challenge is the culture (Celine Schillinger)

Le plus souvent, les gens ne savent pas ce qu’ils veulent jusqu’à ce que vous le leur montriez (Steve Jobs)

A man is not old until regrets take the place of dreams (John Barrymore)

Lorsque la vitesse du changement hors de l’organisation dépasse la vitesse du changement à l’intérieur, la fin est proche (Jack Welch)

Les crises deviennent fatales lorsqu’une complexité croissante se conjugue avec une uniformisation croissante (Daniel Cohen)

Never mistake motion for action (Ernest Hemingway)

Il faut, autour de soi, pour exister, des réalités qui durent. On ne peut pas vivre sans le soutien des invariants (Antoine de Saint-Exupéry)

L’homme disparaît au profit des gènes pour le biologiste, des structures pour le structuraliste, du système social pour le sociologue (Edgar Morin)

L’abondance de biens crée une pénurie de temps (Jean-Pierre Dupuy, cité par Edgar Morin)

Penser autrui relève de l’irréductible inquiétude pour l’autre (Emmanuel Lévinas)

LIBERTÉ : Fais en sorte que chacun puisse développer ses possibilités de choix (Heinz von Foerster, cité par Edgar Morin)

Les sciences de la nature engloberont la science de l’homme, tout comme la science de l’homme englobera les sciences de la nature (Karl Marx, cité par Edgar Morin)

Le roman nous reste comme le denier observatoire d’où l’on puisse embrasser la vie humaine (Ernesto Sabato, cité par Edgar Morin)

L’imagination, c’est la grande vertu, parce qu’elle agit sur tout, la tête, le coeur, l’intelligence (Françoise Sagan)

Ce n’est pas à la partie attentive que nous devons faire attention, mais précisément à ce qu’il y a d’inattentif en nous (Samuel Aun Weor)

La sérénité ne peut être atteinte que par un esprit qui a beaucoup vécu et qui aime encore le monde (Blaise Cendrars)

L’humanité n’est pas un état à subir. C’est une dignité à conquérir (Vercors)

Un système complexe est ce qu’il fait de ce que l’environnement fait de lui (Heinz von Foerster, Francisco Varela)

Tout système international ou tout acteur est ce qu’il fait de ce que l’environnement fait de lui (Brigitte Juanals, Jean-Max Noyer)

On peut toujours faire quelque chose de ce qu’on a fait de nous (Jean-Paul Sartre)

Vous voyez l’ombre et moi je contemple les astres. Chacun a sa façon de regarder la nuit (Victor Hugo)

Une erreur originale vaut peut-être mieux qu’une vérité banale (Fedor Dostoïevski)

Penser, c’est unifier les représentations en une conscience (Emmanuel Kant)

My humanity is reflected back to me through your humanity. You cannot be human all by yourself (Desmond Tutu)

L’enthousiasme et l’amour se jouent de l’impossible, et plutôt que d’abdiquer l’espérance, ils font violence à toute réalité (Ernest Renan, cité par Edgar Morin)

La compléxité sera le problème central des sciences à venir (John von Neumann en 1950, cité par Edgar Morin)

La vie c’est un peu de temps pour apprendre à aimer (Abbé Pierre, cité par Edgar Morin)

Un poète c’est un monde enfermé dans un homme (Victor Hugo, cité par Edgar Morin)

Nous savons maintenant que les civilisations sont mortelles, et qu’une civilisation a la même fragilité qu’une vie (Paul Valéry)

Nos esprits ont créé les dieux et les idéologies qui les asservissent. Ils sont sur-réels et nous ne sommes que réels (Edgar Morin)

L’attendu ne s’accomplit pas, et à l’inattendu un dieu ouvre la porte (Euripide, cité par Edgar Morin)

L’empire du savoir a largué les amarres. Il vogue vers le mystère et la nuit (Manuel de Dieguez, cité par Edgar Morin)

Le ressentiment est de la mémoire infectée (Edgar Morin)

On ne doit pas demander la sécurité à la pensée (Edgar Morin)

Il faut concéder à chacun le pouvoir de penser ce qu’il veut et de dire ce qu’il pense (Spinoza, cité par Edgar Morin)

Ni la contradiction n’est marque de fausseté, ni l’incontradiction n’est forme de certitude (Blaise Pascal, cité par Edgar Morin)

La source de toutes les hérésies est de ne pas concevoir l’accord de deux vérités opposées (Blaise Pascal, cité par Edgar Morin)

Apprendre le droit à l’erreur, libérer de la peur de se tromper pour établir la confiance qui permet l’expression créative (Pasi Sahlberg)

La Vérité est un pays sans chemin (Jiddu Krishnamurti)

Il n’y a point de liberté sans lois, ni de lieu où quelqu’un est au-dessus des lois (Jean-Jacques Rousseau)

Je désobéirai si la justice et la vérité le veulent (Charles Péguy)

La bravoure est encore la plus sûre des attitudes. Les choses perdent de leur épouvante à être regardées en face (Alexandra David-Néel)

On s’intéresse à ses membres comme parties de son corps, pourquoi pas aux hommes comme parties de l’humanité ? (Dalaï Lama)

Je me mis enfin à réfléchir, c’est-à-dire à écouter plus fort (Samuel Beckett)

Un grand esprit vole si haut qu’il ne fait de l’ombre sur personne (Henry de Montherlant, cité par Edgar Morin)

Twenty years from now you will be more disappointed by the things that you didn’t do than by the ones you did do (Mark Twain)

Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever (Mahatma Gandhi)

Wealth is the ability to fully experience life (Henry David Thoreau)

Frugality includes all the other virtues (Cicero)

Poursuivre le réel c’est chercher l’introuvable (Victor Hugo, cité par Edgar Morin)

Ne laissons pas les conflits s’aggraver, ils font alors surgir le pire chez chaque antagoniste et ils deviennent irrémédiables (Edgar Morin)

Celui qui ne partage pas son savoir n’a plus rien à inventer (François Delarozière)

L’homme raisonnable s’adapte au monde, le déraisonnable tente d’adapter le monde à lui. Les progrès dépendent de l’homme déraisonnable (George Bernard Shaw, cité par Edgar Morin)

Je lis dans l’avenir la raison du présent (Alphonse de Lamartine)

True humility is not thinking less of yourself; it is thinking of yourself less (Clive Staples Lewis)

We can never see past the choices we don’t understand (The Oracle, The Matrix)

Nous ne pouvons jamais voir au-delà des choix que nous ne comprenons pas (L’Oracle, Matrix)

Regarder par-delà : penser l’idée qu’on se fera, à l’avenir, de l’avenir (cf. penser la modernité de Jacques Attali), faire renaître le regard (Bernard Georges)

Regarder au-delà : imaginer l’avenir, ce qui arrive à la façon d’un surgissement (Bernard Georges)

Regarder devant : prévoir le futur, comme le prolongement du présent (Bernard Georges)

An expert is not someone that gives you the answer, it is someone that asks you the right question (Eli Goldratt)

Comprendre l’idée, c’est simple. L’accepter, c’est plus dur. Réfléchir à ses conséquences, c’est là que c’est intéressant (David Latapie)

Nous ne serons riches qu’à proportion du nombre de choses auxquelles nous pourrons nous permettre de renoncer (Henry David Thoreau)

Le motif est quelque chose de secondaire, ce que je veux reproduire, c’est ce qu’il y a entre le motif et moi (Claude Monet)

Le vase donne une forme au vide, et la musique au silence (Georges Braque)

Now that my characters have been simplified, they appear more human and alive than if they had been represented in all their details (Joan Miro)

The simplest things give me ideas (Joan Miro)

The works must be conceived with fire in the soul but executed with clinical coolness (Joan Miro)

Une idée simple mais fausse aura toujours plus de poids dans le monde qu’une idée vraie mais complexe (Tocqueville, cité par Edgar Morin)

Les cadres mentaux sont prisons de longue durée (Fernand Braudel, cité par Edgar Morin)

La petite intelligence discrimine, la grande intelligence englobe (Tchouang Tseu). J’ajoute : la grande intelligence a besoin de la petite (Edgar Morin)

Tomorrow’s organizations are organizations that remove things more than they add (Bertrand Duperrin)

Penser son avenir, c’est imaginer l’idée qu’on se fera, à l’avenir, de l’avenir (Jacques Attali)

It isn’t the past which holds us back, it’s the future; and how we undermine it, today (Viktor Emil Frankl)

La complexité sera le problème central des sciences à venir (John von Neumann, cité par Edgar Morin)

Pour devenir populaire, une idée doit s’incarner dans un héros, prendre un visage et même un corps humain (Roland Topor)

Il faut que l’idée naisse de la vision comme l’étincelle du caillou (Charles-Ferdinand Ramuz)

Notre esprit a une irrésistible tendance à considérer comme plus claire l’idée qui lui sert le plus souvent (Henri Bergson)

Penser, repenser, semer, s’aimer (Edgar Morin)

We need to see that anger is never any use in solving problems, but that patience and compassion are helpful (Dalaï Lama)

Un monde uni ou le néant (Albert Einstein, cité par Edgar Morin)

J’estime tous les hommes mes compatriotes (Miche de Montaigne)

La simplicité n’est pas un but dans l’art, mais on arrive à la simplicité malgré soi en s’approchant du sens réel des choses (Constantin Brâncusi)

Collaboration means working together. Cooperation means sharing (Stephen Downes)

Si tu fermes la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors (Robindranath Tagore)

Ever tried. Ever failed. No matter. Try Again. Fail again. Fail better (Samuel Beckett)

Le numérique est sujet en ce qu’il engendre une culture, produit une nouvelle façon de voir le monde, une nouvelle civilisation (Milad Doueihi)

Toute crise est un accident de système (Edgar Morin)

Nous devons inspirer le monde par l’exemple et par l’engagement (Matthieu Ricard)

If at first the idea is not absurd, then there will be no hope for it (Albert Einstein)

Nous sommes tous des créateurs, des artistes, nous avançons à reculons pour ne cesser d’observer et de recomposer le temps passé (Marc Augé)

L’avenir n’est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire (Bergson)

Accueillir l’étranger ne relève pas de l’amour du prochain ou de la bonté, c’est une expérience existentielle de l’altérité (Tobie Nathan)

Ne pas trembler, ni reculer devant les critiques : l’héroïsme est fait d’entêtement, de précision, de modestie, d’indifférence (Jacques Attali)

We have to try to solve local problems keeping global interests in mind (Dalaï Lama)

We should not expect an application to work in environments for which its assumptions are not valid (Eliyahu Moshe Goldratt)

Et souviens toi qu’en nous il existe souvent
Un poète endormi toujours jeune et vivant
(Alfred de Musset, cité par Edgar Morin)

Quand vous dites quelque chose, laissez les racines apparentes avec la terre autour, pour que chacun sache d’où viennent ces mots (Ch Olson)

Toute parole est prononcée par quelqu’un (Humberto Maturana)

Un bon chef est vénéré de ses troupes ; un chef supérieur fait dire à ses troupes : C’est nous qui l’avons fait (Lao Tseu)

Il y a toujours quelque chose en nous que l’âge ne mûrit pas (Jacques-Bénigne Bossuet)

Le maître est trahi par son disciple quand celui-ci, faute de s’élever à la hauteur du maître, le fait descendre à son niveau (Alexandra David-Néel)

A l’origine de toute connaissance, nous rencontrons la curiosité ! Elle est une condition essentielle du progrès (Alexandra David-Néel)

Le chemin le plus court de soi à soi passe par autrui (Lavelle)

L’art ne reproduit pas le visible mais rend visible (Paul Klee)

La culture permet l’émergence synchrone de propriétés circulaires : chacun en est cause et conséquence, commencement et fin (Robert Branche)

Contrairement au sens commun, toutes les existences dépendent de l’existence consensuelle de toutes les autres (Kevin Kelly)

La révolution de l’intelligence en cours va déconstruire les systèmes massifiés et hiérarchisés (Christian Saint-Etienne)

Chaque question possède une force que la réponse ne contient plus (Elie Wiesel)

Si tu ne saisis pas le grain de folie chez quelqu’un, tu ne peux pas l’aimer (Gilles Deleuze)

La vraie force de l’intelligence est de dépouiller les choses compliquées de ce qui les empêche d’être simples (Pierre Billon)

Je ne suis jamais certaine de penser ce que je pense tant que je ne le fais pas penser à quelqu’un d’autre (Hannah Arendt)

La plus haute forme de l’intelligence humaine est la capacité d’observer sans évaluer (Krishnamurti)

L’art et le langage expriment l’intentionnalité de l’humanité (Joanne McNeil)

Les choses s’inversent quand elles arrivent à leur point limite (Marshall McLuan)

Nous devons être d’accord pour être différents (proverbe anglais)

Toutes les grandes découvertes sont faites par ceux qui laissent leurs émotions devancer leurs idées (Charles Henry Parkhurst)

Notre industrie ne respecte pas la tradition, elle respecte seulement l’innovation (Satya Nadella, président de Microsoft)

Comédie-Française. Sa devise: Simul et singulis -être ensemble et être soi-même. Son emblème: la ruche, symbole d’une créativité foisonnante

L’esprit, c’est-à-dire ce qui connaît, n’est pas une entité séparée, mais une expérience qui se déroule continuellement (Yongey Mingyour Rinpotché)

L’esprit n’est pas dans la tête (Francisco Varela)

Le visage humain fut toujours mon grand paysage (Colette)

La Machine conduit l’Homme à se spécialiser dans l’humain (Jean Fourastié)

Innover, c’est pressentir (Bernard Georges)

Le pressentiment, c’est le souvenir du futur (Sophocle)

La sagesse, c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit (Oscar Wilde)

Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec on atterrit dans les étoiles (Oscar Wilde)

Notre bonheur et notre survie dépendent de notre coopération et de nos échanges avec la communauté humaine (Dalaï Lama, cité par Françoise Marcadal-Delasalles)

Pour être réaliste il ne faut pas capituler devant la réalité (Edgar Morin)

La critique devrait, en matière de littérature, être une sorte de pédagogie de l’enthousiasme (Louis Aragon)

Ayant médité la douceur et la compassion, j’ai oublié la différence entre moi et les autres (Jetsün Milarépa)

Ce qui va lentement, arrivera rapidement (Jetsün Milarépa)

Donner confiance, apprendre par l’erreur. Valoriser l’erreur. L’erreur, c’est ne pas savoir. La faute, c’est ne pas vouloir (Armée de Terre)

Celui qui possède un pourquoi qui lui tient lieu de but, de finalité, peut vivre avec n’importe quel comment (Friedrich Nietzsche)

L’expérience est une observation provoquée dans le but de faire naître une idée (Claude Bernard)

Le leadership résulte d’une personnalité attachante et d’une force de conviction entraînant les autres sur des projets ambitieux (Jean-François Rial)

Un matin, l’un de de nous manquant de noir, se servit de bleu : l’impressionnisme était né (Pierre-Auguste Renoir)

Le rêve d’un homme fait partie de la mémoire de tous (Jorge Luis Borges)

Expliquer un fait, c’est l’unir à un autre (Jorge Luis Borges)

La reconnaissance est la mémoire du coeur (Hans Christian Andersen)

Ne pas dénombrer ses raisons de vivre : le bonheur n’est pas cartésien (Jean Rostand)

Être libre, intelligent et aimant. Il s’agit trois fois du même mot, car chacun, séparé des deux autres, est vide de sens (Christian Bobin)

Le principe de la vertu dans l’âme, est la bienveillance (Francis Hutcheson)

Le temps est la substance dont je suis fait. Le temps est un fleuve qui m’entraîne, mais je suis le temps (Jorge Luis Borges)

Encourager l’innovation, c’est accepter l’impertinence (Hubert Landier)

Quand l’avenir ne peut plus se prévoir, il s’invente (Joël de Rosnay)

Les idées sont à tout le monde. Elles ne deviennent pensée qu’intégrées à la cohérence d’un être (Pierre Dehaye)

Écrire c’est aussi inspirer autrui, le pousser vers sa ressemblance, vers sa préférence (Jean Cayrol)

Aimez ce que jamais on ne verra deux fois (Alfred de Vigny)

Les maîtres sont ceux qui nous montrent ce qui est possible dans l’ordre de l’impossible (Paul Valéry)

Remember that great love and great achievements involve great risk (Dalai Lama)

La crise consiste dans le fait que l’ancien meurt et que le nouveau ne peut pas naître (Antonio Gramsci)

No sensible decision can be made any longer without taking into account not only the world as it is, but the world as it will be (Isaac Asimov)

Les recherches insensées sont parentes de découvertes imprévues (Paul Valery)

Courage is what it takes to stand up and speak. Courage is also what it takes to sit down and listen (Winston Churchill)

Toute connaissance dégénère en probabilité (David Hume)

Il n’y a pas d’éloquence solitaire et tout orateur a deux génies, le sien et celui du siècle qui l’écoute (Henri Lacordaire)

Tous ces gens-là sont aveugles : ils n’aiment pas (Emile Zola)

Seul un regard peut créer l’univers (Christian Morgenstern)

L’enfant qui manque de témérité et d’un brin de folie se réveille avec des cheveux blancs (Henri-Frédéric Amiel)

La liberté n’existe que là où l’intelligence et le courage parviennent à mordre sur la fatalité (Roger Caillois)

L’intelligence émotionnelle est désormais aussi cruciale pour le futur de nos enfants que le cursus académique traditionnel (Daniel Goleman)

L’oracle de Delphes a révélé à Socrate qu’il était le plus savant parce qu’il savait qu’il ne savait rien (Edgar Morin)

La pensée barbare est partielle et partiale, la pensée civilisée est complexe (Edgar Morin)

Le plus grand des crimes, c’est de tuer la langue d’une nation avec tout ce qu’elle renferme d’espérance et de génie (Charles Nodier)

Rien ne s’est fait de grand qui ne soit une espérance exagérée (Jules Verne)

Espérer, c’est démentir l’avenir (Emil Michel Cioran)

Cessons d’agir comme si la nature était organisée en disciplines de la même manière que les Universités (Russell Lincoln Ackoff, cité par Edgar Morin)

Pour que notre logique fonctionne, il faut découper en petits morceaux l’univers, la vie, nos personnes. La nature du réel lui échappe (Edgar Morin)

L’histoire est du vrai qui se déforme, la légende du faux qui s’incarne (Jean Cocteau)

Tant de vérités relatives, partielles, unilatérales qui se croient absolues et totales !! Ne voir que partie aveugle sur le tout (Edgar Morin)

On admire toujours d’autant plus qu’on observe davantage et qu’on raisonne moins (Georges Louis Leclerc, comte de Buffon)

Votre théorie est folle, mais elle ne l’est pas assez pour être vraie (Niels Bohr)

Le progrès technique est comme une hache qu’on aurait mise dans les mains d’un psychopathe (Albert Einstein)

La clarté, c’est une juste répartition d’ombre et de lumière (Johann Wolfgang von Goethe)

Tout parle dans l’univers, il n’est rien qui n’ait son langage (Jean de la Fontaine)

Derrière une clarification et une transparence des relations, où plus rien n’est vague, c’est la brutalité qui s’annonce (Theodor W. Adorno)

Aucun d’entre nous n’est plus intelligent que l’ensemble d’entre nous (Kenneth Blanchard)

L’homme commande à la nature en lui obéissant (Francis Bacon)

Internet est la troisième expression historique de la puissance maritime et marchande anglo-saxonne (Pierre Bellanger)

Les États sont des lieux, l’Internet est un lien (Pierre Bellanger)

L’Internet ne vient pas s’ajouter au monde que nous connaissons. Il le remplace (Pierre Bellanger)

Croire les choses parce qu’on veut qu’elles soient, et non parce qu’on a vu qu’elles sont en effet, est un dérèglement de l’esprit (Bossuet)

Now Every Company Is A Software Company (Forbes)

La violence n’est pas un moyen parmi d’autres d’atteindre la fin, mais le choix délibéré d’atteindre la fin par n’importe quel moyen (Jean-Paul Sartre)

Nous ne sommes pas encore libres, nous avons seulement, atteint la liberté d’être libres (Nelson Mandela)

La révolution, c’est les vacances de la vie (André Malraux)

Aucune chose n’est réelle en soi. Elle naît du voisinage des autres (Jean O’Neil)

Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur (Proverbe africain)

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin (Proverbe africain)

La valeur des êtres dépend du regard posé sur eux. Avec le bon regard, ils s’épanouissent (Abbas Kiarostami)

J’ai eu la chance de tomber sur des gens qui avaient les mots, qui m’ont expliqué que les mots, c’est une liberté (Souleymane Diamanka)

If you judge a fish by its ability to climb a tree, it will live its whole life believing that it is stupid (Albert Einstein)

Life isn’t about waiting for the storm to pass… It’s about learning to dance in the rain (George Carlin)

La vie est une aventure audacieuse ou elle n’est rien (Helen Keller)

Si ton oeil était plus aigu tu verrais tout en mouvement (Friedrich Nietzsche)

Pour ses vertus soit bienveillant ; Pour ses défauts, un peu aveugle (Matthew Prior)

Développe en toi l’indépendance à tout moment, avec bienveillance, simplicité et modestie (Marc-Aurèle)

Tout récit est l’expression d’un manque qu’il faut combler (Vladimir Iakovlevitch Propp)

Quand la connaissance des choses sera achevée, l’homme se connaîtra lui-même. Car les choses ne sont que les limites de l’homme (Friedrich Nietzsche)

La science ne sert qu’à vérifier les découvertes de l’instinct (Jean Cocteau)

Le commencement de toutes les sciences, c’est l’étonnement de ce que les choses sont ce qu’elles sont (Aristote)

Presque tous les hommes meurent de leurs remèdes et non pas de leurs maladies (Molière)

De notre naissance à notre mort, nous sommes un cortège d’autres qui sont reliés par un fil ténu (Jean Cocteau)

Il ne faut pas comprendre … Il faut perdre connaissance (Paul Claudel)

La curiosité, cette espérance de l’esprit (Marie Noël)

La survie de la langue passe par celle de la Culture qu’elle véhicule (Jacques Attali)

Ô privilège du génie ! Lorsqu’on vient d’entendre un morceau de Mozart, le silence qui lui succède est encore de lui (Sacha Guitry)

L’homme a fait le langage qui a fait l’homme (Edgar Morin)

Faire collaborer ceux qui déterminent le souhaitable avec ceux qui déterminent les possibles (Gaston Berger, Jacques de Bourbon-Busset, Pierre Massé)

Demain ne sera pas comme hier. Il sera nouveau et il dépendra de nous. Il est moins à découvrir qu’à inventer (Gaston Berger)

La connaissance de l’homme est à la base de tout succès (Charlie Chaplin)

Exprimer ses émotions, c’est comme d’enlever les nuages noirs devant le soleil pour laisser pousser les fleurs (Tanya Sénécal)

Toutes les grandes découvertes sont faites par ceux qui laissent leurs émotions devancer leurs idées (Charles Henry Parkhurst)

La joie de vivre est une émotion contagieuse (Edward D. Wynot)

Savoir écouter, c’est posséder, outre le sien, le cerveau des autres (Léonard de Vinci)

Que puis-je faire d’autre ? Cette simple formulation représente le soubassement de toute construction (Rudyard Kipling)

Pour désirer laisser des traces dans le monde, il faut en être solidaire (Simone de Beauvoir)

L’intelligence relationnelle est l’intelligence du bonheur et du lien qui nous incite à communiquer et à créer avec les autres (Marie-Louise Pierson)

Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie (Johann Wolfgang von Goethe)