La vie augmentée

image

Fil Twitter de La Vie Augmentee

@LaVieAugmentee

intelligence conscience #vie artificielles ▪ singularité ▪ cerveau global, cybionte, #symbiose, co évolution ▪ homme #augmenté, trans/hyper humanisme, #inclusion

"Souvenez-vous toujours que finalement la complexité, ce n’est rien d’autre qu’une histoire d’amour. Puisqu’au fond, il ne s’agit de rien d’autre que de faire lien, de prendre le risque d’aller vers l’autre, à la rencontre de l’autre, et de l'aimer" BG
https://t.co/sfsGeLvpYH

2

[LISEZ CE TRÈS BEAU TEXTE] "Se souvenir de ce que cela prendra si le cours de notre histoire doit changer ; pour guérir notre monde du racisme anti-nègre, anti-arabe ; anti-genre humain tout court, en cet âge des anti-Lumières" Achille Mbembe https://t.co/HoFGzWXBD2

Merci @CynthiaFleury @KarineSafa @pascalpicq @N_ACKERMAN pour vos belles contributions à la #TechWeekSG 🙏 https://t.co/v7NFOdxDpk

@newx23 @ZonaZaric C'était dans le texte d'origine ! Mais @ZonaZaric aurait aussi très bien pu le dire 😊 #phénoménologie

Load More...

Points de repère :

De la vie augmentée à la vie transformée

wp-1470780640874.png

Tout au long de l’histoire, les êtres humains et les outils, aujourd’hui les machines, ont évolué ensemble, et cette coévolution a provoqué et continue de provoquer l’augmentation de la vie sous trois formes : biologique, artificielle et socialeAvec le temps, ces trois formes d’augmentation s’entrecroisent, s’hybrident et finissent par se rejoindre.

L’augmentation peut être faible (dans ce cas nous emploierons simplement le mot augmentation), ou forte au sens où elle transforme la nature de la forme vivante (dans ce cas nous emploierons le mot transformation).

Augmentation de l’homme grâce à la machine

– de l’homme augmenté : ie. ce que nous sommes déjà, avec de nouvelles interfaces externes qui augmentent l’information disponible et contractent l’espace-temps

– à l’homme transformé : à l’intérieur de son corps

▪ trans- et post-humanisme : allongement de la durée de vie tendant vers l’immortalité, cf. La mort de la mort (Laurent Alexandre), sorte d’impasse élitiste, égoïste, narcissique pour l’humanité (cf. Joël de Rosnay) 

▪ émergence du digital comme un 6ème sens directement connecté au cerveau par l’intermédiaire de neuro-puces ou de tout autre dispositif, rendant envisageable à terme la convergence entre le cerveau humain et l’intelligence artificielle

Augmentation de la machine grâce à l’homme

– de la machine augmentée : connaissance artificielle (faculté d’apprendre, big data et analytics) et intelligence artificielle (faculté de s’adapter et de comprendre)

– à la machine transformée : conscience artificielle (faculté de ressentir et de penser), singularité

Augmentation du lien social entre les hommes et/ou les machines

– de la connectivité augmentée : Internet des Objets (IoT), Internet of Everything (IoE)

– à la connectivité transformée : densification et percolation des interactions ; cerveau planétaire (cybionte), homme symbiotique, conscience collective, hyperhumanisme (cf. Joël de Rosnay) ; noosphère (cf. Teilhard de Chardin)

La pyramide cognitive

Pour évaluer le niveau cognitif d’une machine, il peut être utile de la situer sur l’échelle de la cognition humaine, en faisant référence à l’un des cinq niveaux de (ce que j’ai nommé) la pyramide cognitive. A l’identique de la pyramide de Maslow, chaque niveau de la pyramide cognitive s’appuie sur ses niveaux inférieurs et s’en nourrit.

1. donnée : représentation conventionnelle

représenter quelque chose de manière conventionnelle, figurer 

> concept manipulé : convention, représentation conventionnelle

> composantes ou niveaux systémiques = structure (données)

2. information : donnée signifiante

modéliser, prévoir

> concepts manipulés : signification, sens, représentation

> composantes ou niveaux systémiques : structure organisée (structure + fonctions)

> entité informatique : objet (données + méthodes donnant du sens)

> nature du système : système d’information

3. connaissance : corrélation mémorisée d’informations

apprendre, prédire en extrapolant les connaissances acquises, trouver la bonne réponse, regarder vers le passé et le présent pour dire le futur

> concepts manipulés : corrélation (morphologie des structures sous-jacentes), mémoire

> composantes ou niveaux systémiques = structure + espace d’action (fonctions + environnement)

> entité informatique : service (objet + interface avec l’environnement)

> nature du système : système de connaissances (big data + analytics)

4. intelligence : faculté de s’adapter et de comprendre

s’adapterprospecter en posant de larges hypothèses (aléatoires), se poser les bonnes questions du point de quelqu’un ou de quelque chose, se tourner vers l’avenir pour explorer les futurs possibles

> concepts manipulés : empathie, opinion, décision

> composantes ou niveaux systémiques : organisation (structure + fonctions + transformations) + stratégie (environnement + finalités) 

> entité informatique : agent intelligent = service + logique d’action (finalités + transformations)

> système intelligent = système de connaissances + deep learning

comprendre (prospecter pour contextualiser, détourer et abstraire les connaissances sous forme de concepts, relier les concepts, inclure dans un réseau sémantique)

> concepts manipulés : évocation, inférence, concept

5. conscience : faculté de ressentir et de penser

Une entité consciente est capable de penser. Elle est à la fois objet et sujet, à la différence des entités de niveaux inférieurs qui ne sont qu’objet.

ressentir (éprouver des émotions)

> émotion (ce qui permet, au travers des interactions avec le monde, de se construire en tant que singularité distincte des autres : soi ≠ non-soi),

> sentiment (intériorisation des émotions)

subjectiver, faire sujet (juger, oser, construire l’intelligence de soi dans sa relation au monde, s’introspecter, être présent à son savoir) 

> concepts manipulés : pensée, idée (ce qui résulte de la capacité de se référer à soi-même en tant que sujet et objet)

> composantes ou niveaux systémiques : organisation + stratégie + vision du monde en propre (situation + échelles + catégories) 

> entité informatique : agent conscient = agent intelligentvision du monde en propre

> nature du système : système conscient

L’empathie

wp-1470780758407.png

Être intelligent, c’est comprendre du point de vue de l’Autre où se situe ses intérêts dans son propre système de valeurs

Être intelligent, c’est faire pivoter la relation et entrer en empathie avec les autres.

– C’est quoi être intelligent ?
– C’est se poser les bonnes questions, du point de vue de quelqu’un ou de quelque chose !

Dans une relation empathique, l’Autre est toujours présent deux fois :
– en tant qu’entité réelle
– et en tant que représentation mentale quand on imagine se mettre à sa place

De la connaissance à l’intelligence

wp-1470780933695.png

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *